Europe

Dans la région des Grands Lacs (Finlande) – 8 au 27 août 2018

Nordkapp, le point le plus septentrional de l’Europe, est atteint le 7 août. Et maintenant? Et bien, il nous faut redescendre. Pour cela, nous avons choisi de parcourir la Finlande. Mais pas toute la Finlande, car ce serait bien trop long. Nous prenons donc un bus à Nordkapp pour rejoindre la région des Grands Lacs, au Sud du pays.

Le 8 août, après 19H de bus et 900km de routes plates et rectilignes bordées de forêts, nous arrivons à Oulu, sur la côte ouest finlandaise.

L’ambiance finlandaise est bien différente de la Norvège. La nature est belle, mais les routes sont clairement monotones. Nous pédalons des heures sur des routes rectilignes bordées de pins et de bouleaux. Les routes finlandaises mettent nos mollets à rude épreuve, car la plupart des petites routes ne sont pas goudronnées, et nous pédalons dans la semoule de graviers. Les lacs ne sont visibles qu’en prenant des routes perpendiculaires, et ces chemins perpendiculaires amènent la plupart du temps à des terrains privés.

Les longues routes de graviers

Les longues routes de graviers

Des pins sylvestre à perte de vue

Des pins sylvestre à perte de vue

 

Un petit coup de blues post-Norvège commence à pointer le bout de son nez. La monotonie des paysages met en veille notre curiosité de voyageurs et nos esprits commencent à mouliner au même rythme que nos jambes! Pourquoi pédaler des heures sur ces routes sans fin qui se ressemblent? Pour aller où? Vers quoi? Tant de questions… Il est temps de se poser, de se reposer, de se trouver de nouveaux objectifs.

Nous choisissons de rejoindre le grand lac d’Oulujarvi afin de nous y reposer pendant 3 jours. Nous empruntons la barque du camping pour faire un petit tour sur le lac à la tombée de la nuit. C’est calme, c’est beau et ça nous redonne de l’entrain pour continuer.

Balade en barque sur le lac Oulujarvi

Balade en barque sur le lac Oulujarvi

Oulujarvi

Oulujarvi

 

Nous repartons le 13 août, en direction du Lac de Paijanne. Nous avons repéré quelques parcs nationaux dans lesquels nous aimerions randonner. 

Pause au bord d'un des milliers de lacs

Pause midi au bord d’un des milliers de lacs 

 

Le 16 août, nous sommes à Vuorilahti, un petit village de la région des Grands Lacs. Nous dépassons une dame à vélo et nous nous arrêtons quelques mètres plus loin pour chercher notre chemin. Elle nous rejoint et nous dit une phrase en finnois. Nous lui faisons comprendre que nous sommes français. Elle parle quelques mots d’anglais et nous dit : “You… my house. You… sleep. Sauna!” Il n’en faut pas plus pour comprendre l’invitation. Nous rebroussons chemin avec elle et nous arrivons dans sa maisons de vacances. Ulla et son mari Voitto, un couple d’une soixantaine d’années, viennent ici régulièrement pour profiter du calme de la campagne. Ils nous préparent “notre” maison, qui est l’ancienne maison du père d’Ulla, avec chambre, petite cuisine, salon et poêle pour chauffer le tout. Les WC sont des toilettes sèches à l’extérieur, et la douche se prend dans le sauna, à l’extérieur également.

Nous découvrons alors l’art du sauna à l’ancienne : le poêle sur lequel sont posées les pierres chaudes fonctionne au feu de bois. A l’intérieur du poêle, il y a un compartiment pour chauffer de l’eau, qui est ensuite mélangée dans une bassine d’eau froide pour se laver. Selon la tradition finlandaise, des branches de bouleaux fraîchement coupées sont attachées ensemble, trempées dans l’eau puis posées sur les pierres chaudes, avant de se fouetter le dos avec! Nous l’avons testé et approuvé. Ça embaume le sauna d’une bonne odeur et ça vivifie!

Ulla et Voitto (à Vuorilahti)

Ulla et Voitto (à Vuorilahti)

Sauna! (avec les branches de bouleau pour se fouetter le dos)

Sauna! (avec les branches de bouleau pour se fouetter le dos)

 

Nous restons chez eux 2 nuits, passant la journée du lendemain à bricoler les vielles lampes à huile de Voitto, à chanter et danser sur les airs d’accordéon qu’il nous joue, à manger les bons produits maison faits par Ulla à partir des baies cueillies dans la forêt (sirop, confitures, gâteaux). La communication est assez drôle, mélangeant un peu d’anglais au finnois, avec des gestes, des mimes et parfois Google Translate! Pour donner un aperçu de la difficulté de la langue : “Finlande” se dit “Suomi”, et “France” se dit “Ranska”.

"Notre" petite maison, à Vuorilahti

« Notre » petite maison, à Vuorilahti, avec Voitto

 

Le 18 août, nous repartons vers le Sud. Sur la route, nous nous arrêtons faire une petite randonnée de 7 km dans le Parc Naturel de Pyha-Hakki. 

Randonnée dans Pyha-Hykka

Randonnée dans Pyha-Hakki

 

Le lendemain, nous sommes à Uurainen. Nous croisons un jeune finlandais dans le hall d’un supermarché, curieux de savoir où nous allions. Nous lui répondons que nous allons vers le Sud, sans itinéraire précis. Il nous invite à passer la nuit chez lui, à 1 km de là. C’est une famille de vadrouilleurs également puisque Ari et sa femme Anu ont vécu plusieurs années aux USA, en Allemagne, en Autriche, avant de s’installer en Finlande avec leurs 2 enfants. Ils nous invitent à faire le traditionnel sauna (chauffage électrique cette fois-ci). Il parait que chaque foyer à un sauna, et qu’en comptant ceux des maisons secondaires, il y a plus de saunas que de Finlandais dans le pays!

Le 20 août, nous arrivons sur la rive Est du lac Paijanne, un des plus grands lacs de Finlande. Les 150 km de route entre Jyväskylä et Asikkala nous plaisent bien plus. La route est vallonnée et sinueuse, offrant de jolis points de vue sur les lacs. Nous faisons une petite randonnée dans le Parc Naturel de Päijätsalo. Clou de la randonnée : Benoît cueille 3 beaux bolets que nous mangerons dans l’omelette de ce soir!

Lac Paijanne

Lac Paijanne

Bivouac d'un soir autour de Paijanne

Bivouac d’un soir autour de Paijanne

Randonnée dans

Randonnée dans Päijätsalo

Omelette aux bolets (fraîchement cueillis)

Omelette aux bolets (fraîchement cueillis)

Assikala

Asikkala

 

La région des Grands Lacs en Finlande est une curiosité géologique, les lacs représentant 25% du territoire. Je vais tenter de l’expliquer à ma façon, c’est à dire façon “géologie pour les nuls” (le Pr R. David me corrigera si je me trompe ;) ). Les glaciers ont dans un premier temps recouvert l’ensemble du pays. Dans un deuxième temps, le recul des glaciers a été à l’origine de la formation de moraines (= amas de débris rocheux), formant des barrières rocheuses linéaires au Sud du pays. Les eaux issues de la fonte des glaces se sont ainsi retrouvées piégées à l’intérieur du pays, formant la région lacustre des 1000 lacs. 

Le 24 août, nous retrouvons Ulla et Voitto à Lahti, dans leur résidence principale. Ils nous accueillent comme des rois dans leur petit appartement. Voitto a préparé du saumon pané, Ulla nous a fait du sirop de Puolukka (airelles rouges) et des Korvappusti (une pâtisserie traditionnelle à la cannelle). Même dans un immeuble résidentiel, il y a un sauna. Ulla et Voitto nous donnent robe de chambre et brosse pour se frotter le dos, et c’est parti pour 1h de sauna à 80°!

Chez Ulla et Voitto à Lahti

Chez Ulla et Voitto à Lahti

Sauna à Lahti (le 3ème en 10 jours)

Sauna à Lahti (le 3ème en 10 jours)

Bivouac dans la cabane entre Lahti et Helsinki

Bivouac dans une cabane entre Lahti et Helsinki

 

Le 26 août, nous arrivons à Helsinki. Nous sommes accueillis le soir par Anna, rencontrée grâce au réseau Warmshower. Le lendemain, nous faisons la route avec elle jusqu’au centre ville. Nous profitons d’Helsinki et de ses étranges sculptures.

Helsinki

Helsinki

Weird art style in Helsinki!

Weird art style in Helsinki!

 

Puis nous prenons le ferry dans l’après-midi, direction… Tallinn, en Estonie!! A nous les pays baltes!!

Et la vidéo bien sûr : 

Image de prévisualisation YouTube

Mots-clefs :

2 Réponses à “Dans la région des Grands Lacs (Finlande) – 8 au 27 août 2018”

  1. Le 8 septembre 2018 à 17 h 39 min Pr. R. David a répondu avec... #

    C’est parfait ton explication géologique FloFlo !
    On pourrait juste ajouter que la Finlande, comme le reste de la Scandinavie et la majeure partie du Canada d’ailleurs, connait un rebond isostasique depuis la fonte des glaciers qui pesaient lourd sur la croute terrestre dans ces endroits. Conséquence, l’altitude de ces régions augmente petit à petit et le niveau de la mer semble y baisser chaque année (qq mm à cm, rien de bien méchant), contrairement au reste du monde où, comme chacun sait, il monte de plus en plus…

    • Le 11 septembre 2018 à 22 h 59 min flofloetbenitofontduvlo a répondu avec... #

      Merci pour cette explication Pr David! Cela veut-il dire qu’avec le réchauffement climatique et la montée des eaux dans le reste du monde, il est bon d’investir dans l’immobilier scandinave dès maintenant? ;)
      Des bisous!!

Ajouter votre réponse

Trip in Irlande |
Agences promovacances |
Grainesdinfirmieresatakeo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Friendstrotteuses
| Sjtravellers
| Carnet de bord de Manon Hubert